This is custom heading element

Midi Libre Gard Rhodanien

Un journal qui écoute !

Le siège du journal situé à Bagnols-sur-Cèze nous a reçus dans la joie et la bonne humeur. Nous avons parlé, présenté et joué ensemble avec les mathématiques. En sortant du rendez-vous nous étions ravis de notre échange. On avait le sentiment que le projet de rendre les mathématiques accessibles et faciles avaient été compris. En découvrant que nous étions en première page du journal et en découvrant l’article en page 3 l’objectif a donc été atteint. Merci à la rédaction pour cette communication sur nos produits pour rendre les mathématiques toujours plus ludiques.

Article Presse – Midi Libre – Apprendre ses multiplications avec un jeu de cartes

 Publié le 28/10/2018 à 09:37

Éducation. Les paresseux du calcul mental bénéficient d’un jeu de société.

Pour les réfractaires aux mathématiques, pour les paresseux du calcul mental, pour les cancres des tables de multiplication, le cauchemar est terminé.

Deux produits à dimension éducative pour un apprentissage alternatif au “par cœur”, ont été créés en 2017, sur une idée d’une ancienne institutrice en Afrique, Annick Dhennin, et concrétisée par un informaticien, Pierre, tous deux résidant à Gaujac.

L’un est un jeu de cartes ludique pour apprendre ses multiplications sans se faire une entorse au cerveau, mais en comptant sur ses doigts ou en retenant une histoire où les animaux ont remplacé les chiffres. Un peu de gymnastique digitale est même conseillée.

L’autre est un plateau de jeu de société où les chiffres ont remplacé les lettres.

S’aider de ses doigts

Le jeu de cartes permet d’apprendre ses multiplications sans se prendre la tête. “Le jeu de cartes Timul qui veut dire multi dans le langage “cool”, (son anagramme, NDLR), comprend deux méthodes d’apprentissage pour retenir ses tables de multiplication en 20 jours dans la joie et la bonne humeur. La première repose sur des histoires qui mettent en scène des animaux qui ont remplacé les chiffres. Ils vivent dans la forêt enchantée. C’est la méthode mnémotechnique”, assure Chris Nonclercq, chargée de la promotion des produits des éditions Azawak, société présidée par Annick Dhennin qu’elle a créée en juillet 2017 à Gaujac.

“L’autre est infaillible puisqu’elle utilise les dix doigts”, indique Chris Nonclercq.

Quant au plateau de jeu de société, le Chifukoo ““Chi“ pour les chiffres, “Fu” comme des fous et “Koo”, les bons coups”, comme le détaille la chargée de promotion des produits, il permet l’apprentissage de toutes les opérations : soustraction, addition, multiplication et division.

Autour de ce plateau, deux joueurs (ou deux équipes) s’affrontent. L’un est représenté par le Petit Poucet l’autre par l’ogre. Le Petit Poucet gagne s’il réussit à entrer dans sa chaumière avant d’être dévoré par l’ogre tout en évitant des pièges. Le jeu est accessible dès l’âge de 7 ans. C’est un jeu de stratégie qui favorise le calcul mental puisqu’il faut trouver la meilleure combinaison entre les différentes opérations.

Renseignements, vente sur le site : www.azawak.fr

JEAN-LUG BUYTAERT

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *