La vache ! l’Article Presse

Deux jeux qui pourraient faire changer d’avis vos enfants sur les maths – Le journal : LA VOIX DU NORD en parle.

Suite à la rencontre de Morgane Goldenstein lors de la première édition du salon des jeux mathématique de Maubeuge organisé par la Cité des géométries, voici ce qu’elle relais.

Journal LA VOIX DU NORD

LA VOIX DU NORD

Une rencontre inattendue !

La Voix du Nord est un journal quotidien régional du Nord de la France appartenant au groupe La Voix, société appartenant au groupe de presse belge Groupe Rossel. Nous avons rencontré une des correspondantes du journal lors du passage de classes de primaire au collège ayant répondu présent à l’invitation de l’association Cité des géométries qui a organisé à merveille le tout premier salon des jeux mathématiques à Maubeuge. Nous vous invitons à découvrir cette association qui oeuvre magnifiquement pour le futur scientifique et numérique des enfants mais pas que …

Article Presse – LA VOIX DU NORD – Deux jeux qui pourraient faire changer d’avis vos enfants sur les maths

Publié le 16/03/2019

Ce samedi est le dernier jour pour visiter le Salon des jeux mathématiques, salle Sthrau, organisé par La cité des géométries. Escape game, découverte de la création assistée, programmation et jeux en tous genres pour aborder la matière sous un nouveau jour.

Rencontre avec les Nonclercq, développeurs de jeux.

«  Maman, c’est quand qu’on joue aux maths ?  » Surréaliste. C’est pourtant le style de phrases que réussissent à décrocher de la bouche d’enfants, Chris et Pierre Nonclercq, grâce à la création de deux jeux « addictifs  ». Père et fille, qui constituent la société d’édition Azawak, sont venus spécialement du Gard pour les présenter. S’appuyant sur des personnages et histoires tout droit sortis de mondes enchantés, l’atout principal de Timul (verlan de multi) et Chifukoo est ” de faire des maths sans s’en apercevoir”.

Le premier, très visuel, permet d’apprendre ses tables de multiplications tout en racontant des histoires. Quant au deuxième, qui se joue par équipe, il s’inspire largement du jeu de l’oie et du Scrabble, laissant place aux aventures, pièges et retournements.

Dès 4 ans, les enfants “apprennent à reconnaître les chiffres, a compter, à faire des opérations”. Le niveau des participants importe peu puisque le jeu, évolutif, s’adapte aux connaissances.

Dédramatiser les maths

Le jeu a été testé pendant deux ans au sein d’une classe et a été commercialisé il y a un an. Une quinzaine d’écols s’est déjà emparée de l’outil qui dédramatise les maths et en facilite l’accès.

Mais il est aussi utile aux orthophonistes : “les dyscalculiques ont un cheminement cérébral différent. Ils retiennent et assimilent mieux via la mémoire télékinésique qu’à travers la mémoire visuelle. Ce que permette nos jeux.”

Les 32 classes d’élèves qui se sont pressées au salon tout au long de la semaine, l’ont adopté. Les maths n’auront jamais été aussi amusantes.

MORGANE GOLDENSTEIN

Inscrivez-vous à notre newsletter – Contactez-nous

Rectification suite à l’article – La société AZAWAK est constituée de Mme Annick DHENNIN et Chris NONCLERCQ, Pierre NONCLERCQ est l’inventeur/créateur des jeux Timul et Chifukoo – Nous n’avons pas parlé de mémoire télékinésique lors de notre rencontre comme indiqué dans l’article. Nous avons parlé de kinesthésie ( Sens du mouvement; forme de sensibilité qui, indépendamment de la vue et du toucher, renseigne d’une manière spécifique sur la position et les déplacements des différentes parties du corps).

Catégories : Presse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *